lecteur


lecteur

lecteur, trice [ lɛktɶr, tris ] n.
• 1307; liturg. v. 1120; lat. lector
1Personne qui (occasionnellement ou par fonction) lit à haute voix devant un ou plusieurs auditeurs. La chaire du lecteur dans le réfectoire d'un couvent. Appos. La sœur lectrice.
2(1842; all. Lektor) Mod. Assistant étranger adjoint à un professeur de langues vivantes dans un établissement d'enseignement. Lecteur, lectrice d'allemand. Lecteur de français dans une université allemande.
3Personne qui lit pour son compte. liseur. Lecteur de journaux, de romans. « Chaque homme de plus qui sait lire est un lecteur de plus pour Molière » (Sainte-Beuve). Lecteur délicat, cultivé. Avis au lecteur. « Je n'écris que pour cent lecteurs » (Stendhal). Courrier des lecteurs (dans un journal).
Spécialt Personne dont la fonction est de lire et de juger les œuvres manuscrites proposées à un directeur de théâtre, à un éditeur.
4 N. m. (1934) Dispositif servant à la reproduction de sons enregistrés. électrophone. Lecteur de bandes ( phonocapteur) , de disques compacts. 1. platine. Lecteur-enregistreur. magnétophone. Lecteur de cassettes portable. baladeur. Lecteur optique. crayon (optique), douchette. Lecteur de son (d'un projecteur cinématographique). Lecteur de vidéodisques.
5 N. m. Inform. Organe effectuant la lecture (8o) d'informations. Lecteur de bandes. Le lecteur de cartes d'un distributeur de billets.

lecteur nom masculin Appareil qui permet de restituer des informations (sons, textes, images) enregistrées sur un support mécanique, magnétique ou optique : Lecteur de badges, de cassettes, de CD. Dispositif permettant l'introduction dans un ordinateur de données stockées sur un support d'enregistrement extérieur. ● lecteur (expressions) nom masculin Lecteur laser, lecteur comportant un laser. Lecteur de courbes, dispositif qui permet la saisie automatique de la position des points d'une courbe. Lecteur de microforme, appareil de lecture de microfilms ou de microfiches. Lecteur optique, dispositif permettant de lire automatiquement par un procédé optoélectronique des caractères imprimés ou manuscrits. ● lecteur (synonymes) nom masculin Lecteur de microforme
Synonymes :
- microliseuse
lecteur, lectrice nom (latin lector) Personne qui lit une publication, un texte, etc. : Nos fidèles lecteurs. Personne qui aime lire : Un lecteur de romans. Personne qui fait une lecture à haute voix, devant d'autres personnes. Personne qui, dans une maison d'édition, est chargée de lire et d'apprécier les manuscrits proposés. Professeur étranger, chargé d'exercices pratiques sur la langue de son pays d'origine. Avant 1972, clerc qui avait reçu le second des quatre ordres mineurs. Chez les catholiques, ministère institué confié à un laïc pour le service de la parole de Dieu. Chez les protestants, laïc chargé, en vertu du « sacerdoce commun des baptisés », de présider le culte en l'absence de pasteur et même de célébrer la Sainte Cène. ● lecteur, lectrice (citations) nom (latin lector) Maurice Barrès Charmes, Vosges, 1862-Neuilly-sur-Seine 1923 Tout livre a pour collaborateur son lecteur. Stanislas de Guaita Plon Charles Baudelaire Paris 1821-Paris 1867 Hypocrite lecteur, — mon semblable, — mon frère ! Les Fleurs du Mal, Au lecteur Eugène Delacroix Saint-Maurice, Val-de-Marne, 1798-Paris 1863 Le livre d'un grand homme est un compromis entre le lecteur et lui. Lettre à Balzac, 1832 Jean Grenier Paris 1898-Dreux 1971 On n'écrit pas librement tant qu'on pense à ceux qui vous liront, on n'écrit pas bien tant qu'on ne pense pas à eux. Nouveau Lexique Gallimard Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont Montevideo 1846-Paris 1870 Il existe une convention peu tacite entre l'auteur et le lecteur, par laquelle le premier s'intitule malade, et accepte le second comme garde-malade. Poésies, I Paul Léautaud Paris 1872-Robinson 1956 Il vous vient quelquefois un dégoût d'écrire en songeant à la quantité d'ânes par lesquels on risque d'être lu. Passe-temps Mercure de France Clément Marot Cahors 1496-Turin 1544 Un homme ne peut bien écrire, S'il n'est quelque peu bon lisart. Épîtres, Du coq à l'âne lecteur ● lecteur, lectrice (difficultés) nom (latin lector) Sens Ne pas confondre ces deux mots de sens proche. 1. Lecteur, trice n. = personne qui lit. Les lectrices d'un journal. Le premier lecteur du manuscrit a laissé des annotations en marge. 2. Liseur, euse n. et adj. = personne qui aime lire, qui lit beaucoup. Un grand liseur.

lecteur, trice
n.
rI./r (Personnes)
d1./d Personne dont la fonction, permanente ou occasionnelle, est de faire la lecture à haute voix devant une ou plusieurs personnes. Le lecteur du roi.
d2./d Locuteur natif adjoint à un professeur de langue vivante (dans une université).
d3./d Personne qui lit (un livre, un journal, etc.). Avis au lecteur. Les lecteurs d'un journal.
d4./d Dans une maison d'édition, un théâtre, personne chargée de lire, d'examiner et de juger les manuscrits ou les pièces que proposent les auteurs.
rII./r n. m.
d1./d TECH Appareil destiné à reproduire des sons à partir d'informations enregistrées sur un support tel que film (bande sonore), bande, disque, etc. Lecteur de cassettes.
d2./d INFORM Système effectuant le décodage d'informations.

I.
⇒LECTEUR1, -TRICE, subst.
A. — Celui, celle qui (de par sa fonction) fait la lecture à haute voix devant un auditoire. Lecteur d'un roi, d'un prince. Les Grecs avaient des lecteurs (anagnostes) attachés aux théâtres pour y lire publiquement les ouvrages des poëtes (BOUILLET 1859). Se trouvant à Paris dans ce moment-là, elle se hâta plus que les autres, et tout en cherchant, elle tomba sur la marquise de Villemer, qui renvoyait précisément sa lectrice (SAND, Villemer, 1861, p. 103).
HIST. Lecteur royal. Professeur au Collège de France. Les professeurs du Collège de France s'appellent lecteurs, et plusieurs semblent avoir tenu à justifier leur titre dans toute la propriété du mot : Legouvé, Delille, Andrieux lisaient à ravir (SAINTE-BEUVE, Virgile, 1857, p. 21).
LITURG. ROMAINE. Clerc ayant reçu le lectorat, qui a pour fonction de lire les textes de l'Écriture qui servent de thèmes à la prédication et qui chante les leçons; p. ext. tout clerc chargé d'une lecture liturgique. Frère Pasquerel tenait en son couvent l'emploi de lecteur (FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 256).
B. — 1. Celui, celle qui lit pour se distraire, s'informer. Synon. liseur (v. ce mot A 1). Un grand lecteur. Quand nous sommes malades (...) nous redevenons momentanément ce qu'il ne faudrait jamais cesser d'être, des lecteurs, des lecteurs purs qui lisent pour lire (PÉGUY, Clio, 1914, p. 19). Le roman de la bonne compagnie (...) (le roman a en moyenne quatre lectrices pour un lecteur) (Arts et litt., 1936, p. 38-5) :
1. ... on comprend que la forme du message est déterminée par l'ensemble de ces composantes : la substance (écrit, parlé, chanté), la langue, le sujet, l'émetteur (l'auteur), le récepteur (lecteur, auditeur), enfin le canal (livre, journal, théâtre, radio, etc.).
GUIRAUD ds Langage, 1968, p. 447.
Lecteur lent, rapide. Des expériences entreprises à l'aide d'une caméra spéciale, pour analyser le comportement des yeux des lecteurs lents, moyens, rapides (F. RICHAUDEAU, La Lisibilité, Paris, Denoël, 1969, pp. 24-25). Le lecteur lent va de mot en mot, remue parfois les lèvres en lisant, revient souvent en arrière (...). L'œil du lecteur rapide opère une sorte de « balayage » des lignes dont il ne retient que ce qui l'intéresse (GIRAUD-PAMART Nouv. 1974).
Public (d'un écrivain, d'un journal, d'un roman). La Porte étroite était sortie de ce clair-obscur, avait élargi le cercle des lecteurs gidiens (Arts et litt., 1936, p. 38-14) :
2. ... le journaliste qui (...) rectifierait de sa propre volonté les nouvelles erronées qu'il publie parfois, se déconsidèrerait aux yeux du public. Le lecteur croit fermement qu'un fait relaté dans son journal favori est, par cela même, exact.
COSTON, A.B.C. journ., 1952, p. 136.
Avis au lecteur (v. avis B 2 c).
Au fig. Avertissement, conseil, reproche fait indirectement à quelqu'un; leçon que l'on tire de quelque chose. C'est un avis au lecteur (Ac. 1798-1935).
Usager d'une bibliothèque. À la bibliothèque du congrès, le lecteur trouve dans la salle des périodiques 305 journaux courants (Civilis. écr., 1939, p. 5-5). Les premiers mots des textes (...) revêtent une importance très grande aux yeux des bibliothécaires et des lecteurs travaillant dans les dépôts de manuscrits (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 1086).
SYNT. Lecteur attentif, averti, cultivé, délicat, fidèle; lecteur de journaux, revues, romans; courrier des lecteurs; attirer l'attention du lecteur; s'adresser au lecteur.
2. Celui (celle) dont la fonction est de lire un manuscrit.
ÉD. Personne chargée de lire et d'apprécier un manuscrit proposé à un directeur de théâtre, à un éditeur. Ça doit être une de ces expressions toutes faites qui rebutent les lecteurs qui lisent pour les éditeurs (QUENEAU, Exerc. style, 1947, p. 93).
TYPOGR. Lecteur d'épreuves. Synon. de correcteur (Mét. 1955).
C. — TECHNOL., au masc.
1. ACOUSTIQUE
a) Synon. de pick-up. Le lecteur, supporté par le bras de lecture, a comme élément capteur une pointe de lecture (PIR. 1964).
b) Lecteur de bandes. ,,Appareil reproduisant sous forme électrique les signaux enregistrés`` (Radio 1972).
c) Lecteur optique. ,,Appareil lisant l'information par balayage optique de caractères stylisés, imprimés ou manuscrits`` (LE GARFF 1975).
CIN. Lecteur de son dans un projecteur (d'apr. PIR. 1964).
d) Lecteur (de cassettes). Appareil de lecture sur bande magnétique de type cassette. (Ds Lar. encyclop. Suppl. 1975). La vitesse de déroulement invariablement utilisée par les lecteurs de cassettes : 4,75 cm/s (Les Nouvelles littéraires, 5 au 12 févr. 1981, n° 2773, p. 54). Ce lecteur de cassettes stéréo très compact se transforme à volonté en récepteur radio également stéréo (Harmonie, juill.-août 1981, n° 11, p. 96).
En compos. Lecteur-enregistreur (de cassettes). Synon. de magnéto(-)cassette (v. magnétophone rem. 2). Les fabricants de lecteurs-enregistreurs et de K7 (Les Nouvelles littéraires, 5 au 12 févr. 1981, n° 2773, p. 54).
2. DOCUMENTOL. Lecteur de microcartes, de microfiches, de microfilms. Appareil permettant d'agrandir et de projeter les microfiches (d'apr. Informat. 1972). Les lecteurs de microcartes utilisent la lumière, qui passe à travers les endroits transparents (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 180).
3. INFORMATIQUE
,,Appareil connecté à un ordinateur ou une machine électromécanique et lisant des informations, des données, codées sur des supports « externes » : bandes perforées, cartes perforées, documents à caractères magnétiques ou optiques`` (LE GARFF 1975).
Lecteur de cartes. Les performances des lecteurs de cartes se sont régulièrement améliorées depuis les premiers équipements. De 150 cartes à la minute (...), en 1956, on atteint aujourd'hui des vitesses de l'ordre de 1 500 cartes par minute, voire 2 000 (Micro Systèmes, juill.-août 1980, n° 12, p. 16).
Lecteur-perforateur. ,,Appareil périphérique d'un ordinateur pour la lecture et la perforation de bande ou ruban perforé, ou de cartes`` (Lar. encyclop. Suppl. 1975). Cf. CII, mai 1975, p. 1-13.
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1307 « clerc revêtu du deuxième des quatre ordres mineurs chargé de lire les leçons dans le culte » (Trésor des Chartes, n° 20, ds DELB. Notes mss); 2. ca 1330 lecteurs du saint-palais « qui font la lecture à haute voix » (GUILLAUME DE DIGULLEVILLE, Pèlerinage vie hum., éd. J. J. Stürzinger, 945); 3. a) 1376 « professeur de cours publics » (Modus et Ratio, 79, 31 ds T.-L.); b) 1867 « professeur adjoint pour l'enseignement des langues vivantes dans les universités allemandes » (LITTRÉ); 1923 « assistant étranger dans une université » (THARAUD, An prochain, p. 277). B. 1. 1379 « personne qui lit pour elle-même » (J. DE BRIE, Bon Berger, éd. P. Lacroix, 35); 2. 1867 « celui qui lit et corrige les épreuves typographiques » (LITTRÉ); 1890 « celui qui lit les manuscrits chez un éditeur » (RENARD, Journal, p. 71). C. 1934 audio-visuel (MANSION, Harrap's standard French and English dictionary, t. 1 ds QUEM. DDL t. 18 : lecteur des sons). Empr.au lat. lector « qui lit pour soi, qui lit à haute voix pour le compte de quelqu'un », qui a pris en lat. chrét. le sens de « le second des quatre ordres mineurs »; cf. XIIe-XIVe s., une forme litre, leiteur, probablement pop. (cf. FEW t. 5, p. 235 ab). Fréq. abs. littér. : 3 566. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 6 064, b) 4 175; XXe s. : a) 3 208, b) 5 824. Bbg. QUEM. DDL t. 5, 18.
II.
⇒LECTEUR2, -TRICE, subst.
ENSEIGN. Assistant étranger d'un professeur de langues dans une université, un lycée, un collège. En quittant l'École Normale, j'avais été nommé lecteur à l'université de Budapest et quatre ans de séjour là-bas et de vagabondage à travers l'Europe Centrale m'avaient donné à réfléchir (J. THARAUD, Chez Barrès, 1928, p. 42).
Prononc. : []. Étymol. et Hist. Cf. lecteur1. Bbg. Un pt probl. de terminol. Fr. Monde. 1973, n° 97, p. 13.

lecteur, trice [lɛktœʀ, tʀis] n.
ÉTYM. 1307; liturgie, v. 1120; fém. en 1549; lat. lector, de lectum, supin de legere. → Lire.
———
I
1 Personne qui (occasionnellement ou par fonction) lit à haute voix devant un ou plusieurs auditeurs. || Un excellent lecteur. || « De leurs vers fatigants lecteurs infatigables » (→ Auteur, cit. 27, Molière).Esclave qui faisait fonction de lecteur à Rome. Anagnoste.Le lecteur d'un roi, d'un prince.Relig. || Le lecteur de semaine; la chaire du lecteur, dans le réfectoire d'un couvent. Anagnoste.Par appos. || La sœur lectrice.
1 Je suis, de plus, sa lectrice ordinaire;
Ma manière de lire a le don de lui plaire (…)
Collin d'Harleville, Châteaux en Espagne, III, 2.
2 (…) il venait de la promouvoir à la supérieure fonction de lectrice (…) D'abord, vous me lirez des livres que j'aime. Je les reverrai à travers vous (…)
Léon Bloy, la Femme pauvre, I, XXII.
2.1 Souvenons-nous que Louis XIV ne supportait pas de lire lui-même un texte étendu : on lui rendait compte des notes qui résumaient « les affaires »; et, les nuits d'insomnie, il écoutait quelque lecteur comme les chambres des dames, cinq siècles plus tôt, avaient écouté les romans de Chrétien de Troyes. Mais les dames de Versailles, elles, lisaient Madeleine de Scudéry (…)
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 95.
Liturgie rom. Anciennt. Clerc ayant reçu l'ordre du « lectorat » (second ordre mineur), et, par ext., tout clerc chargé d'une lecture liturgique. Lecture (A., 9.). || « Les fonctions du lecteur sont (…) de lire et de chanter les leçons (…) et de bénir le pain et les fruits nouveaux » (R. Lesage, Dict. de liturgie romaine).
(1972). Mod. Laïc auquel est confié le service de la parole de Dieu. Lectorat (3.).
2 a Anciennt (sous l'Ancien Régime). Professeur.Lecteur royal, au Collège de France (Collège des Lecteurs royaux). || Lecteur d'anatomie (→ Forceps, cit.).
b (1842; de l'all. Lektor). Mod. Assistant étranger adjoint aux professeurs de langues vivantes dans une université. || Lecteur d'anglais. || Lectrice d'allemand. || Il est lecteur de français dans une université allemande ( Assistant, II., c.).
3 Personne qui lit, pour son compte ( 1. Lire; 1. livre). || Cet homme est un grand lecteur (Littré). Bibliophage (fig.), bouquineur (2.); liseur. || Un lecteur de journaux, de revues, de romans (→ Fonction, cit. 5; identifier, cit. 14). || L'attention (cit. 9 et 34), l'esprit, l'imagination, la sagacité du lecteur (→ Épisode, cit. 3; expliquer, cit. 25; insinuer, cit. 6). || Lecteur averti (cit. 24), cultivé. || Auteur (cit. 20), écrivain et lecteurs. || S'adresser au lecteur (→ Humble, cit. 24). || Avis (cit. 43) au lecteur. || Ami lecteur… (→ Abrégé, cit. 2). || « Hypocrite lecteur, — mon semblable, — mon frère ! » (Baudelaire, Au lecteur).Nombre de lecteurs (→ Feuilleton, cit. 2). || « Je n'écris que pour cent lecteurs » (→ Hypocrite, cit. 20, Stendhal).Courrier des lecteurs, dans un journal. || À nos fidèles lecteurs.
3 (…) un lecteur en use avec les livres comme un citoyen avec les hommes. On ne vit pas avec tous ses contemporains, on choisit quelques amis.
Voltaire, Mélanges littéraires, Cons. à un journaliste, in Littré.
4 Voilà de quoi vous attirer beaucoup de lecteurs et beaucoup d'ennemis.
N. de Malézieu, in Voltaire, le Siècle de Louis XIV, XXXII.
5 Chaque homme de plus qui sait lire est un lecteur de plus pour Molière.
Sainte-Beuve, Portraits littéraires, Molière, janv. 1835.
6 La vieille lectrice des Débats était assise sur son fauteuil, toujours à la même place (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. II, p. 252.
6.1 L'écrivain ne dit que par une habitude prise dans le langage insincère des préfaces et des dédicaces : « mon lecteur ». En réalité, chaque lecteur est, quand il lit, le propre lecteur de soi-même. L'ouvrage de l'écrivain n'est qu'une espèce d'instrument optique qu'il offre au lecteur afin de lui permettre de discerner ce que, sans ce livre, il n'eût peut-être pas vu en soi-même. La reconnaissance en soi-même, par le lecteur, de ce que dit le livre, est la preuve de la vérité de celui-ci, et vice versa, au moins dans une certaine mesure, la différence entre les deux textes pouvant être souvent imputée non à l'auteur mais au lecteur.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 911.
7 J'ai connu peu de meilleurs lecteurs qu'Alain. Il allait au détail des textes et en savourait les beautés (…) Il pensait qu'un lecteur passionné doit avoir une bibliothèque limitée et relire chaque année les mêmes livres.
A. Maurois, Mémoires, I, IV.
4 a Personne dont la fonction est de lire et de juger les œuvres encore manuscrites proposées à un directeur de théâtre, à un éditeur. || Ce romancier est lecteur dans une grande maison d'édition.
b Personne qui relit et corrige des textes destinés à l'impression. || Lecteur correcteur.
tableau Noms de métiers.
———
II (1934). (Appareil, instrument).
1 Dispositif servant à la reproduction de sons enregistrés. || Lecteur électromagnétique, électrodynamique, piézo-électrique. Pick-up. || Lecteur optique. || Lecteur de son, d'un projecteur cinématographique. || Lecteur magnétique. || Lecteur de cassettes. || « Des lecteurs-enregistreurs qui permettent d'enregistrer en voiture » (l'Express, juin 1973). || « Les lecteurs de cassettes et les lecteurs de cartouches sont apparus après l'auto-radio » (l'Express, 11 juin 1973, p. 33). || Lecteur de disques (4.) compacts. || « Un lecteur laser pour auto » (le Point, no 573, 12 sept. 1983, p. 103).
2 Lecteur de cartes : lampe sur flexible pour lire les cartes la nuit en voiture.
3 a Inform. Organe effectuant la lecture (B., 3.) d'informations. || Lecteur perforateur de bandes, de cartes. || Lecteur de clés (à code). || Lecteur automatique de caractères. || Lecteur optique.
b Lecteur de microfiches, de microfilms : instrument permettant de lire des microfiches, des microfilms (par agrandissement, projection…).
DÉR. Lectorat.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lecteur — lecteur, trice (lè kteur, tri s ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui lit à haute voix et devant d autres personnes. C est un excellent lecteur. •   De leurs vers fatigants lecteurs infatigables, MOL. Femmes savantes, III, 5. •   Je suis, de plus,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lecteur — Lecteur. subst. masc. Qui lit. C est un bon lecteur. un fort bon lecteur. c est un meschant lecteur, il hesite, il begaye. Advis au Lecteur. ami Lecteur. Formules dont on se sert quelquefois dans les prefaces, & les avertissemens qu on met au… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lecteur CD — Lecteur de CD La lentille d un lecteur de disque compact Gravure de disque optique Disque optique Image disque Graveurs Logiciel de gravure …   Wikipédia en Français

  • Lecteur De CD — La lentille d un lecteur de disque compact Gravure de disque optique Disque optique Image disque Graveurs Logiciel de gravure …   Wikipédia en Français

  • Lecteur de cd — La lentille d un lecteur de disque compact Gravure de disque optique Disque optique Image disque Graveurs Logiciel de gravure …   Wikipédia en Français

  • LECTEUR — TRICE. s. Celui, celle qui lit à haute voix et devant d autres personnes. C est un bon lecteur, un fort bon lecteur, un lecteur infatigable. C est un mauvais lecteur, sa voix est monotone. Vous êtes une excellente lectrice.   Il signifie aussi,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Lecteur —  Pour l’article homophone, voir Lecter. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Lecteur », sur le Wiktio …   Wikipédia en Français

  • Lecteur de CD — La lentille d un lecteur de disque compact Le lecteur de CD (appelé communément « lecteur CD ») est un lecteur de disque optique qui lit au moyen d une diode laser les disques optiques appelés disques compacts ou CD, qu il s agisse de… …   Wikipédia en Français

  • lecteur — I. Lecteur, Lecture, Cerchez Lire. II. Lecteur, Lector. Lecteur public, Professor …   Thresor de la langue françoyse

  • lecteur — ● n. m. ►PERIPH * Dispositif servant à lire et/ou écrire des informations sur une mémoire de masse amovible, comme une disquette ou un CD. Certains comme dans le vocabulaire de Microsoft parlent à tort de lecteur de disquette ou de lecteur de… …   Dictionnaire d'informatique francophone


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.